« La chance résulte surtout de la manière dont nous transformons le fortuit en opportunité. »

 

Votre ne vous épanouissez plus dans votre travail, votre couple.

Vous avez le sentiment d’être enracinée dans un quotidien qui ne vous correspond pas…

Vous êtes insatisfaite, les frustrations quotidiennes s’accumulent…

Et vous regardez les autres avec envie :

« Elle a de la chance d’avoir une activité qui lui correspond et dans laquelle elle s’épanouit ! »

« Elle a l’air heureuse, elle a de la chance que la vie lui apporte ce dont elle a besoin ! »

Dites-vous bien une chose – la chance n’existe pas !

Ou plutôt si, elle existe, mais elle sourit aux personnes qui savent la cultiver…

Quand j’ai créé OseTaVie, des personnes m’ont dit « tu as de la chance Valérie, tu as trouvé ton truc, tu fais un travail qui te correspond et qui fait sens pour toi ! »

C’est vrai que je suis très épanouie maintenant, mais je peux vous assurer que cela n’a pas toujours été le cas… ! Cette « chance » de trouver ce qui fait sens pour moi, je l’ai créée, provoquée. Grâce à une remise en question profonde, un intense travail sur moi.

Vous aussi, vous pouvez cultiver votre chance – en préparant le terreau qui permettra aux graines d’opportunités de se développer et perdurer.

Prête à créer votre chance ?

« La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur, chacun en détient la clé. » Jacques Salomé

Oui, il faut être prête à avoir de la chance car favoriser la chance nécessite d’entrer différemment en relation avec soi-même et avec le monde. Un travail long, souvent douloureux, qui demande beaucoup de courage. Mais au bout du chemin les opportunités fleurissent, comme si tout l’univers conspirait à rendre les choses possibles.

Alors, comment adopter une posture consciente, volontaire et positive pour développer sa chance ?

  • Identifier ses besoins profonds

Que celle d’entre nous qui n’a pas tendance à toujours faire passer les besoins des autres avant les siens lève le doigt ! Et oui, les femmes sont conditionnées pour se sacrifier pour l’épanouissement et le bien-être de leur entourage. Avec, à la clé, une immense frustration et un ressentiment profond !

Mais si nous avons tendance à prioriser les besoins des autres, c’est que nous n’avons pas conscience de ce qui est important pour nous.

Pour nous donner la chance de nous épanouir, nous devons absolument identifier dans quelle direction nous voulons déployer notre vie et quel sens nous voulons lui donner :

  • Qu’est-ce qui me fait vibrer ?
  • De quoi ai-je besoin, envie ?
  • Qu’est-ce qui me ressource au lieu de m’épuiser ?

Apprendre à connaitre ce qui est vital pour notre équilibre, ce qui nous tient réellement et profondément à cœur, ce qui constitue l’ensemble de nos valeurs fondamentales, nous offre l’opportunité de vivre une vie qui nous correspond.

  • Retrouver le chemin de l’estime et de l’amour de soi

L’amour de soi est la clé ! Le socle fondateur de tout cheminement personnel. Car sans amour de soi, pas d’estime de soi ni de confiance en soi. Et si nous n’avons plus confiance en nous, nous ne sommes pas en mesure de saisir les opportunités qui se présentent à nous, car soit nous ne les voyons pas, soit nous considérons que nous ne les méritons pas.

Nous sommes très nombreuses, sans le vouloir, sans nous en rendre compte, à nous brimer, nous mettre en échec, nous fermer des portes par manque d’amour de nous-même. Apprendre à se considérer avec bienveillance, à être supportive plutôt que de s’enfoncer, s’apporter du réconfort plutôt que de se malmener, est pourtant la manière la plus efficace d’avancer !

Entrer différemment en relation avec soi-même, c’est se donner la chance d’évoluer vers une plus grande harmonie et cohérence vis-à-vis de soi, apprécier ce que la vie à de beau à nous offrir, et partager des relations (amicales, professionnelles mais surtout amoureuses) équilibrées et épanouissantes.

  • Oser être soi-même

Comme le dit l’adage, la chance sourit aux audacieux. Alors osez !

Oubliez les jugements des autres, oubliez leur regard, n’attendez plus leur appréciation ou leur approbation. Concentrez-vous sur qui vous êtes profondément et osez être vous-même.

Oser être soi-même, c’est prendre conscience de sa propre valeur (ses atouts et la beauté humaine qui est en soi), c’est se faire confiance et ne pas renoncer à la première erreur. C’est s’autoriser à prendre sa place et à vivre sa vie pleinement.

C’est s’ouvrir aux autres et être disponible pour eux – être consciente de toutes les belles choses qu’on peut leur apporter, mais aussi qu’ils ont à offrir.

Oser, c’est orienter toute notre énergie vers ce qui est bon pour nous, provoquer et multiplier les occasions favorables à notre épanouissement. C’est attirer des gens qui nous ressemblent, qui ont les mêmes valeurs, la même spiritualité, la même conception de la vie. C’est faire en sorte que les choses aillent spontanément dans notre sens.

Oser, c’est trouver en soi l’endroit où tout devient possible.

Oser, c’est créer sa chance.

  • Accueillir les difficultés de la vie

Contrairement à ce que la plupart d’entre nous croyons, « les gens heureux et épanouis ne sont pas ceux qui ont été le plus épargnés par la vie. Ce sont ceux qui ont su en tirer une force vive pour rebondir ».

Nous sommes toutes, un jour ou l’autre, confrontées à des événements douloureux.

Ces « accidents de la vie » nous fragilisent terriblement.

Mais chaque situation douloureuse que nous traversons peut être l’occasion de se remettre en mouvement, différemment. Au lieu de rester prisonnières de la colère, la tristesse ou du ressentiment, si nous nous ouvrons à de nouvelles perspectives, s’offre alors à nous la chance de transformer nos blessures et nos failles en une chose encore plus belle et solide qu’auparavant.

Et passée la période de long et douloureux travail sur soi, on peut voir l’épreuve qu’on a traversée comme bénéfique et considérer qu’elle constitue un tournant dans notre vie – la chance d’être une meilleure et une plus juste version de nous-même.

  • Être assez forte pour se faire aider

La société érige en modèles les « femmes fortes » – qui gèrent seules, qui décident seules, qui sont sur tous les fronts… Alors nous pensons toutes que nous pouvons faire ce chemin intérieur toutes seules, et avancer sur ce parcours douloureux sans l’aide de personne.

Avec l’expérience, je peux vous dire qu’être une femme forte, ce n’est pas devoir tout gérer toute seule, mais au contraire oser dire que l’on a besoin d’aide et oser se faire accompagner ! Pour affronter nos freins et nos blocages, pour lever nos fausses croyances, pour identifier nos peurs les plus profondes, pour définir ce que l’on veut et comment le mettre en place…

N’hésitez pas à vous entourer de gens bienveillants qui sauront vous écouter et vous soutenir dans les moments difficiles. Qui vous aideront à vous poser les bonnes questions. Qui vous accompagneront pour faire les premiers pas vers une autonomie émotionnelle et vous permettront de retrouver le chemin de la liberté de penser et d’être vous-même.

Se faire accompagner, c’est se donner la chance de gagner un temps précieux et une énergie considérable !

Alors, la chance existe-t-elle en dehors de notre propre volonté ? Oui, si on l’assimile au hasard. Non, si l’on considère qu’elle dépend essentiellement de notre vision du monde et de nos choix. Adopter une posture de pleine conscience bienveillante, c’est lui donner l’occasion d’advenir, et surtout de perdurer.

 

Vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour donner un nouveau souffle à votre vie ?

Je vous propose de me contacter pour une séance Découverte gratuite de 30min sans engagement. Le chemin semble toujours plus court quand on est accompagnée.

Et n’oubliez pas, il n’est jamais trop tard pour oser vivre sa vie pleinement !

*

« Il existe un point commun entre l’amour, la connaissance et la chance : tous sont faits pour circuler entre les êtres afin de créer davantage de valeur humaine. »

C’est parce que j’ai eu la chance que la vie vienne me confronter et m’oblige à réaliser un important travail de transformation qu’aujourd’hui je peux offrir aux femmes tout ce dont j’ai eu besoin pour en arriver là où je suis aujourd’hui : mon expérience, mes connaissances, et ma bienveillance.

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir d’autres articles sur mon blog :

 

Commenter