« Rien, dans la façon dont la plupart des filles sont éduquées, ne les encourage à croire en leur propre force, en leurs propres ressources, à cultiver et à valoriser l’autonomie. » Mona Chollet

 

Dès notre plus tendre enfance, on nous inculque que l’aventure ce n’est pas pour les femmes.

Jouets et bandes dessinées, films d’aventure et récits de voyage – l’aventure est un domaine essentiellement masculin dont les femmes sont traditionnellement exclues. L’aventurier qui part à l’autre bout du monde est valorisé aux yeux de tous. A l’inverse, une femme aventurière est présentée soit comme une mère dénaturée qui abandonne ses enfants, soit comme une femme « libre » avec tout ce que cela induit de négatif !

Depuis des générations, les femmes sont sociabilisées pour avoir peur, pour être prudentes. Conditionnées pour abandonner leurs envies d’ailleurs et préférer le cadre sûr et stable du foyer et de la maternité.

« [Les femmes] sont poussées non seulement à considérer le couple et la famille comme des éléments essentiels de leur accomplissement personnel, mais aussi à se concevoir comme fragiles et démunies, et à rechercher la sécurité affective à tout prix… » (Mona Chollet).

Ces injonctions à la stabilité et la sécurité nous ont empêchées, depuis des générations, de nous penser en tant qu’aventurières ! Heureusement, depuis plusieurs années, la tendance s’inverse et de plus en plus de femmes se libèrent de ces carcans et de ces freins pour partir seule à l’aventure et à la rencontre de leurs rêves.

Car partir seule, c’est bien plus que voyager. C’est une aventure avant tout intérieure. « Quand elle se retrouve seule, une femme comprend à quel point elle a été bridée dans ses désirs, dans l’écoute de ses intuitions, dans sa force physique ou mentale. » (Lucie Azema).

Voyager seule, c’est cheminer vers une meilleure connaissance de soi et prendre la liberté de vivre pleinement qui ont est.

Toutes les femmes devraient essayer de partir seules au moins une fois dans leur vie.

Alors pour celles qui hésitent encore, qui pensent « ce n’est pas fait pour moi », ou qui ne voient pas ce que partir seule pourrait leur apporter, voici 4 bonnes raisons de tenter l’aventure !

 

  • Ce n’est pas plus dangereux que la vie de tous les jours 

Généralement, le premier encouragement qu’une femme reçoit en annonçant son intention de partir c’est « n’y vas pas c’est dangereux ! ». On ne dit jamais ça à un homme qui part seul…

Pourtant, si vous préparez un tant soit peu votre périple, partir seule n’est pas plus dangereux pour une femme que pour un homme.

Soit, sortir de sa zone de confort est déstabilisant. Comme on est toute seule, sans personne sur qui se reposer, on doit se débrouiller. Mais c’est là justement qu’on découvre en soi une force qu’on ne soupçonnait pas forcément, qui nous aide à dépasser nos peurs, à sortir de nos limites, à faire des choses qu’on ne pensait pas pouvoir faire !

On apprend aussi à suivre son instinct, à faire confiance à son intuition. Comme dans la vie de tous les jours, écouter ce qu’on ressent, au plus profond de nous, nous aide à déterminer ce qui est bon pour nous et ce qui pourrait nous nuire, ce dont nous avons besoin, et ce dont nous avons envie.

Faire l’expérience de soi-même face à l’inconnu permet de prendre confiance en soi. Voyager seule procure une force et une sensation de liberté incroyables !

 

  • Partir seule ne veut pas dire voyager seule

Être seule ne signifie pas être isolée ou esseulée ! Partir seule, c’est s’offrir la flexibilité d’écouter ses envies et son cœur et de pouvoir faire ce qu’on veut quand on veut : se retrouver seule avec soi-même pour réfléchir, faire le point, ou se ressourcer autant qu’on le souhaite, et quand l’envie s’en fait sentir, rencontrer du monde et être entourée.

Être seule nous pousse à aller vers les autres – pour demander notre chemin, se renseigner sur différentes choses, pour répondre aux sollicitations des personnes qui nous proposent de nous faire découvrir leur belle ville par exemple. C’est le moyen idéal de découvrir d’autres façons de vivre, de penser, d’agir et ainsi de s’enrichir émotionnellement, de confronter nos perspectives de vie et peut-être revoir nos priorités.

« Apprendre à être seule, c’est aussi un moyen d’aller vers l’autre de façon plus empathique, plus vraie. On aime être entourés, mais grâce à la liberté que procure la solitude, on parvient à être à l’aise avec soi-même et à laisser à l’autre la place qu’il mérite, que ce soit dans une relation de couple ou d’amitié. » (Lucie Azema).

 

  • C’est un acte altruiste et non pas égoïste 

Partir seule, pour beaucoup d’entre nous, cela implique de laisser les enfants pendant plusieurs jours, de demander à notre conjoint ou à nos parents de s’en occuper. Et puis c’est de l’argent qu’on consacre uniquement à notre bien-être personnel, pas au foyer. Et puis, et puis, et puis…

C’est tellement difficile pour une femme de penser à soi, de faire passer ses besoins avant ceux des autres sans être envahie par la culpabilité ! On trouve ça tout à fait normal que son conjoint parte une semaine avec ses copains parce qu’il a besoin de décompresser du boulot et des enfants, mais quand il s’agit de nous, cela nous semble tellement égoïste !

Il est pourtant essentiel d’apprendre à se réserver des moments à soi. Sans les enfants. Sans son conjoint. Seule. Pour se ressourcer, décompresser, faire le point, prendre du recul, faire retomber la pression, se reposer aussi.

Il faut réaliser un intense travail sur soi pour parvenir à faire passer ses choix en priorité, et accepter qu’ils n’auront peut-être pas l’approbation des autres. Il faut beaucoup de courage pour oser se lancer et se tenir à sa décision – mais on en ressort incroyablement grandie !

Recharger ses batteries, prendre soin de soi, c’est retrouver la capacité d’être de nouveau présente pour les autres.

 

  • À chaque femme son expérience de l’aventure

Budget serré ? 20 ans un peu passés ? Conjoint récalcitrant ou travail prenant ? Toutes les excuses sont bonnes pour renoncer à nos envies d’aventure !

Nul besoin de partir loin, ni longtemps, pour se sentir dépaysée. On peut se sentir étrangère dans son propre pays, et être seule avec soi-même entourée de plein d’inconnus. Pour s’aventurer en toute tranquillité, il suffit de se retrouver dans un endroit dans lequel on n’a pas ses repères, de ne pas tout réserver à l’avance, s’autoriser à changer ses plans après une rencontre… quelques astuces qui permettent de se confronter à soi-même sans se mettre en danger ni se ruiner !

Voyager seule, c’est avant tout un état d’esprit. L’envie de découvrir – de se découvrir – de voyager au cœur de soi-même. Une idée de mouvement. Se dépasser. Aller au-delà des conventions, des codes et des injonctions. Une volonté de partir pour mieux revenir, en se connaissant mieux, et en sachant surtout mieux ce qu’on vaut et ce qu’on veut.

Même quelques jours, même à quelques kilomètres, voyager seule est un acte fondateur. C’est dire « je vais ou je veux, je ne suis qu’à moi ».

Vous l’aurez compris, voyager seule est une expérience de vie incroyable ! Le voyage permet de faire sauter nos verrous intérieurs et de trouver un espace d’intimité où l’on peut aller au cœur de nous-même.  Voyager, c’est tout autant s’offrir un moment d’introspection indispensable à notre épanouissement personnel, que s’ouvrir aux autres et accueillir toute la richesse qui s’offre à nous. Une des plus belles façons de vivre sa vie pleinement !

 

Vous souhaitez sauter le pas ? Voici quelques bons plans pour préparer votre voyage :

  • Une plateforme : la-voyageuse.com, consacrée aux femmes qui voyagent seules et à celles qui les hébergent.
  • Un site : wildwomenexpeditions.com, agence de voyages qui organise des séjours à travers le monde pour des aventurières qui souhaitent partir seules tout en étant encadrées et accompagnées.
  • Un groupe facebook: Voyager au féminin en sac à dos, créé par Jenny Diab, compte plus de 70 000 utilisatrices. Les voyageuses y partagent questions, avis, bons plans ; le mot d’ordre numéro un : l’entraide.
  • Deux passionnées: Caroline Fobe carofobe.com, passionnée de trek et de yoga et Maryannick un-nouvel-aspect-de-la-vie.com, passionnée de voyage depuis toujours, partagent tous leurs conseils et bons plans voyage, bien-être et nutrition – et sont toujours disponibles pour échanger sur tous ces sujets

 

Ces rêves d’évasion vous ont fait prendre conscience de tout ce qui bride votre liberté au quotidien et vous empêche de vivre votre vie pleinement – mais vous ne savez pas comment lever les freins qui sont en vous, vous n’osez pas sortir du cadre qu’on vous a attribué ?

Contactez-moi pour une séance Découverte gratuite d’1h sans engagement.

Ensemble, nous verrons comment je peux vous aider.

Commenter